Skip to main content
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Breadcrumb

Interview métier : le maître d’ouvrage

Publié le - Mis à jour le 01 octobre 2019

Aménagement du territoire

Marc-Antoine, quel est le rôle du maître d’ouvrage sur le chantier d’aménagement de l’échangeur de l’Huisne sarthoise sur l’autoroute A11 ? 

Le maître d’ouvrage incarne l’entité porteuse du besoin, en l’occurrence VINCI Autoroutes. Il donne le cadre du projet, sur le plan financier et calendaire. Ma préoccupation principale : s’assurer du bon respect des engagements et du bon déroulement de chaque phase. 

Quels sont les principaux enjeux de votre métier ? 

Le maître d’ouvrage a une fonction centrale sur le chantier, c’est l’incarnation vivante du projet, garant et responsable des engagements auprès de l’ensemble des parties-prenantes. Il assure un rôle de représentation au quotidien. Capacité organisationnelle, bon relationnel et gestion du stress font parties des qualités indissociables de la fonction de maître d’ouvrage. 

Comment organisez-vous la gestion quotidienne du chantier et notamment le lien avec les entreprises de travaux ? 

Une présence permanente du maître d’œuvre et du conducteur de travaux sur le chantier me permet d’assurer un parfait encadrement des compagnons sur le chantier (de 30 à 100 personnes) et un suivi exhaustif de l’avancement du projet. 

Je communique très régulièrement avec le maître d’œuvre sur l’ensemble des sujets traitant du chantier et notamment les imprévus à traiter en urgence. 

En tant que maître d’ouvrage, toute décision me revient et à ce titre, je dois être disponible en permanence pour répondre aux sollicitations et aux questions qui me sont posées. 

Aussi, je me déplace régulièrement sur le chantier pour faire un point sur l’avancement du chantier et j’en profite également pour rencontrer les élus locaux. 

Quels sont les spécificités de ce projet ? 

L’échangeur de l’Huisne sarthoise est un projet initié depuis 14 ans. Lors de la reprise du dossier, il a été essentiel de renouer le contact avec chaque acteur pour assurer le bon lancement du chantier. Il a également été indispensable d’anticiper tout changement majeur et nouvelles réglementations qui auraient pu intervenir entre l’arrêt du projet et sa reprise. 

Aujourd’hui, les principales spécificités du projet résident dans la grande diversité de métiers qui opèrent au quotidien, pour lesquelles il s’agit d’en maîtriser chaque enjeu ; et en particulier l’enjeu de sécurité, sujet essentiel sur lequel de nombreux moyens et acteurs sont mobilisés.  

Il n’y a pas de journée type, ce qui rend d’ailleurs ce travail passionnant. La vie de chantier, bien que très bien planifiée, présente quotidiennement son lot de questions et d’aléas qu’il convient de traiter au fur et à mesure.